Projets

Système d’information nutritionnelle written on 20 Août 2008, 10.11
Dans la continuité de système d’information nutritionnelle mis en place par le Ministère de la Santécomposé entre autres de deux enquêtes Read More
Avec une superficie de 1.030 700km2, la République Islamique de Mauritanie (RIM) est un des vastes pays de l’Afrique Subsaharienne. Le pays est Read More
Les carences en micronutriments written on 11 Août 2008, 04.22
Les carences en micronutriments (Vitamine A, fer, zinc et iode) sont fréquentes etsont loin d’être contrôlées en dépit des efforts notables dans la Read More

Système d’information nutritionnelle

  • Created
    Mercredi, 20 Août 2008
  • Created by
    Administrator
  • Last modified
    Mardi, 27 Septembre 2011
  • Revised by
    Administrator
  • Voting
    (1 vote)
  • Favourites
    Add to favourites
  • Categories

Dans la continuité de système d’information nutritionnelle mis en place par le Ministère de la Santé
composé entre autres de deux enquêtes annuelles, pour l’année 2009, une enquête nutritionnelle
durant la période de soudure est réalisé et il est prévu de conduire une autre pendant la période de
post récolte. Elles permettront d’évaluer l’impact de la crise alimentaire sur l’état nutritionnel des
enfants et d’orienter les interventions des partenaires vers les zones prioritaires.
Pour harmoniser ces démarches, la méthodologie SMART a été appliquée afin d’apprécier la situation
nutritionnelle à l’échelle nationale et dans les zones agropastorales identifiées. La méthodologie du
SMART (Standardized Monitoring and Assessment of Relief and Transition) avec saisie des données
sur le terrain permet aux équipes de faire une analyse en temps réel, quelques heures
après l’enquête et d’assurer sur le terrain le contrôle de qualité des données et faire sur place les
ajustements nécessaires avant de quitter la zone d’enquête.
Le but de l’enquête est de mesurer la situation nutritionnelle des enfants au niveau national et dans
les zones cibles durant la période de soudure. Elle permettra aussi de faire une analyse de tendances
intra et interannuelles de l’état nutritionnel des enfants âgés de 6 à 59 mois.
La méthodologie du travail a été définie avec l’assistance technique du bureau régional de l’UNICEF,
de l’Office National de Statistiques et du comité national de pilotage de l’enquête. L’enquête est
transversale et de type descriptif avec un sondage, stratifié et tiré à deux degrés.
Le pays a été divisé en six zones d’enquête suivantes :
· Zone du Sud Est (1) : comprenant les régions du Hodh El Charghy et Hod El Gharby ;
· Zone du Centre (2) : comprenant les wilayas de Assaba, Brakna et Taguant ;
· Zone du Sud (3) : comprenant les wilayas du, Guidimakha et du Gorgol ;
· Zone de Nouakchott (4) : comprenant les 9 moughataas de Nouakchott ;
· Zone du Nord (5) : comprenant les wilayas du Tiris, d’Adrar, d’Inchiri et de Dakhlet
Nouadhibou ;
· Zone de Trarza (6) : comprenant la wilaya du Trarza ;
Les enfants âgés de 0 à 59 mois ont été la principale cible de l’enquête. Le logiciel ENA Nutrisurvey a
été utilisé pour calculer la taille d'échantillon.
La standardisation des mesures anthropométriques des enquêteurs pour s’assurer qu’ils peuvent
conduire l’enquête a été faite pour 25 enquêteurs. Au total 16 sur 25 ont été retenus comme
opérateurs anthropométriques car les niveaux de précision de leurs mesures étaient jugés
acceptables comparés à la moyenne du groupe (< 5 mm pour la mesure de la taille et < 0,5 kg pour le
Poids). Le nombre total des enquêteurs a été ajusté à 32 pour permettre de constituer 16 équipes de
deux enquêteurs chacune.
L’activité de saisie des données anthropométriques sur le terrain a été effectuée par les chefs
d’équipe en utilisant le Logiciel ENA. Les analyses ont été ensuite conduites avec les logiciels
informatiques ENA et SPSS. Les résultats présentés dans ce résumé ont été calculés avec les
références NCHS 1977. La détermination des prévalences de la malnutrition a été faite avec 95%
d'intervalle de confiance.
Les résultats de l’enquête montrent que la prévalence de la malnutrition aiguë globale est de 12,7% ;
répartis entre la forme modérée d’émaciation (11, 7%) et la forme sévère (1,0%). Cependant, il existe
des disparités entre les différentes zones géographiques du pays. La zone centre avec un taux de
malnutrition aigué de 19,3%, la zone du Sud (16,8%) et celle du Sud-Est (12,5%) sont plus touchées
par cette malnutrition aiguë globale. La zone nord avec un taux de malnutrition de 6,4% présente le
taux le plus faible. Le pays est ainsi divisé en deux parties, les régions à forte prévalence (Centre, Sud
et Est) variant de 12,5 à 20% et celles à faible prévalence (Nord, Nouakchott et Trarza) avec moins de
10% quelque soit la saison. Les zones du Sud et du Centre ont largement dépassé le seuil d’urgence